Victor Michaud

​Wunderbar Orchestra

Victor Michaud Wunderbar Orchestra bruit chic

Yoann Loustalot : trompette, bugle
Olivier Zanot : saxophones alto et soprano
Victor Michaud : cor, compositions et arrangements
Etienne de la Sayette : saxophone baryton, flute
François Chesnel : piano
Blaise Chevallier : contrebasse
Arnaud Lechantre : batterie

Jungle Ad Libitum - Victor Michaud Wunderbar Orchestra
00:00

"Wunderbar Orchestra" (2013/BC004)

13 €

Sur le modèle des moyennes formations de jazz progressif des années 50/60, la magie sonore du Wunderbar Orchestra doit autant au pouvoir mélodique simple et immédiat des pièces qui composent son répertoire qu'à la polyvalence et à la personnalité de ses solistes. Au carrefour de maintes sources d'inspiration (Lalo Schiffrin, le Jazz West Coast de Jimmy Giuffre et Marty Paich, le Swinging London, les premiers Arkestra de Sun Ra), la musique de ce combo hors-norme se distingue par un soin particulier accordé aux arrangements et à l'orchestration.

 

Emmené par le corniste Victor Michaud (Grand Six, Médéric Collignon, Baeshi Bang, Laurent Cugny & Gil Evans Paris Workshop), le Wunderbar Orchestra a publié à l'été 2013 sous le label Bruit Chic un premier album qui combine élégamment les ressources de l'écriture avec l'esprit léger et l'éclectisme délirant de l'easy-listening vintage.

"Cette formation est un régal : de l'humour, un sens raffiné du son, le tout parfaitement interprété." - JazzMagazine.com

 

"Une musique aérée, belle par sa simplicité apparente : un disque sur le dessus de la pile!" - CultureJazz.fr

 

"Un disque mélodieux et original, qui marie la subtilité de la musique de chambre et l’énergie du jazz. Le credo du Wunderbar Orchestra, c’est le groupe."

- Jazz à Babord, LeMonde.fr

 

"Il y a là un art de l'orchestration, un sens de la couleur, un goût de la formule, de l'agencement des parties, le tout avec quelque chose qui serait "la légèreté" chère à Stravinskr[...] Hier, en fin de concert, ça y était. La poudre parlait. La musique de Victor Michaud tonnait, crépitait, pétaradait. Bouquet final!" - JazzMagazine.com